3 questions bêtes à Benjamin R., holacrââte et fier de l’être

Benjamin aime brouiller les pistes, il n’a pas le look de ce qu’il est. Oh bien sûr, avec son port longiligne, son œil aiguisé, ses doigts fins, sa parole économe et son inséparable vélo pliant rouge, on se doute bien que ce trentenaire asnièrois n’est ni déménageur lourdingue, ni baroudeur tout terrain. On le verrait bien dans un bureau. Mais lequel ?
Un indice : sous sa parka, un tee-shirt COD (ça veut dire Call of Duty, pour les dinosaures qui l’ignoreraient). Un geek ?! Mais alors, où sont passés le sweat informe, la coupe ringarde et les sneakers improbables de tout geek-pur-jus-insortable-en-public ? Argl, décidément, Benjamin nous embrouille. C’est que nous n’avons pas à faire à un  bad geek, mais à un good geek : le geek holacrââte. Rencontre.

EBD_Blog_ITW Kevin_illustr

Holacracy Up : Comment as-tu découvert l’Holacracy : tu es tombé dedans quand tu étais tout petit ?
Benjamin R. : Non, l’Holacracy est née aux USA il y a seulement quinze ans et n’est arrivée dans l’Hexagone qu’en 2010 ! C’est par hasard que je l’ai découverte. Enfin, si on veut, car en fait j’étais à l’écoute. Je travaillais dans une startup franco-américaine et les Anglo-saxons sont bien plus pointus en management innovant que les Français – d’ailleurs, les vraies bonnes infos sur le sujet viennent d’eux. Dans ce milieu des startups, les gens relaient naturellement des articles sur les méthodes d’organisation alternative. Il y avait bien évidemment les articles sur la culture agile chez Spotify (service de musique qui donne accès à des millions de titres, NDLR), puis d’autres sur une société moins connue qui avait décidé de se passer du middle management, et enfin ceux  sur Zappos et l’Holacracy !

HU : Appliques-tu l’Holacracy partout dans ta vie : au boulot, au restau, à vélo, au… dodo ?
B. R. : Oui et non, mais j’essaie ! Étant donné que j’ai ça dans le sang, on peut considérer que c’est un grand principe qui régit toute ma vie. Donc, lorsque j’ai la liberté de faire les choses comme je l’entends, on peut dire que j’applique l’Holacracy. En revanche, la vie nous offre bien souvent des cadres fermés, dans lesquels il n’est pas possible d’adopter cette démarche, sous peine de rentrer en conflit avec l’ordre établi. Ça peut être violent, les gens supportent mal que vous bousculiez leurs repères.
Quant au dodo, humm…, disons que c’est un tout petit cercle, mais c’est très intéressant d’en explorer toutes les portions et d’échanger les rôles de temps à autre 😉

HU : L’Holacracy peut-elle sauver la planète ?
B. R. : Personnellement, j’ai plus à cœur de sauver les gens de la misère intellectuelle dans laquelle notre société a tendance à nous plonger. Le monde tel qu’on nous le propose est un carcan briseur de rêves, cela rend les gens tristes et consommateurs. Peut-être qu’en leur offrant un cadre de vie épanouissant, la société qui en découlerait s’en trouverait naturellement plus écolo.

Sophie Hachet

Si vous voulez devenir good geek comme Benjamin, visitez ses sites fétiches :
Site Next INpact
Next INpact suit les actualités informatique et numérique au quotidien.
Le site incontournable des shootés du clavier.

 Site Meetup
Meetup vous aide à rencontrer des personnes
qui habitent près de chez vous
et partagent vos passions et projets.
Un site branché pour des rencontres amicales,
plutôt dédié aux  trentenaires
(mais on peut être jeune à tout âge !).

Site  Boulet Corp
Gilles Roussel, dit Boulet, tient depuis 2004 ce blog dessiné
qui la rendu rapidement célèbre. L’humour décalé de ses BD en ligne,
souvent en rapport avec les jeux vidéo, est impayable !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s